Stratégie de développement des nanosatellites du CSU

Stratégie de développement des nanosatellites du CSU2018-01-11T16:07:18+00:00

Stratégie d’experts Fondation Van Allen

  • Michel COURTOIS, Président de la Fondation Van Allen, Ancien Directeur du CNES Toulouse et de l’ESA/ESTEC,
    Membre de l’Académie des Technologies
  • Jean-Jacques DORDAIN, Ancien Directeur de l’ESA
  • Charles ELACHI, Directeur du JPL/NASA (qui a envoyé le robot Curiosity sur Mars)
  • Jean-Claude GAYSSOT, Président du comité de campagne de la Fondation Van Allen, Ancien Ministre
  • Thierry LEVEUGLE, Président de ThiReX Engineering
  • Franco ONGARO, Directeur de l’ESA/ESTEC
  • Marc PIRCHER, Directeur du CNES Toulouse, Membre de l’Académie des Technologies
  • Michel TOGNINI, Astronaute français, Ancien Directeur du centre des astronautes de l’ESA

Nanosatellites du Centre Spatial Universitaire

Triple CubeSat MEDITERRANEE

  • Type de nanosatellite : triple CubeSat ou CubeSat 3Unités
  • Co-financement Fondation Van Allen – CNES, dans le cadre du projet Janus du CNES
  • Financement de stages étudiants par la Fondation Van Allen
  • Durée de développement : 6 ans : Démarrage en 2013 – Prêt à être lancé en 2019
  • Estimation du nombre d’étudiants impliqués : 300
  • Mission en partenariat avec Météo France :
    Trois fois plus gros que ROBUSTA, MEDITERRANEE pourra s’orienter vers un point précis de la Terre pour collecter des données environnementales, qui seront transmises à Météo France, afin de leur permettre d’améliorer la prévision d’épisodes cévenols et mieux alerter les populations.

Nanosatellite MT Cube

  • Type de nanosatellite : CubeSat 1Unité
  • Co-financement Fondation Van Allen – ESA
  • Financement de stages étudiants par la Fondation Van Allen
  • Durée de développement prévue : 4 ans : Démarrage en 2014 – Prêt à être lancé fin 2018
  • Estimation du nombre d’étudiants impliqués : 50
  • Mission en partenariat avec l’ESA (Agence Spatiale Européenne) :
    mesurer le taux d’erreurs et leur répartition sur différents types mémoires dans l’espace 

Nanosatellite CELESTA

  • Type de nanosatellite : CubeSat 1Unité
  • Financement CERN
  • Durée de développement prévue : 3 ans : Démarrage en 2015 – Prêt à être lancé fin 2018 – début 2019
  • Estimation du nombre d’étudiants impliqués : 50
  • Mission en partenariat avec LE CERN :
    comparer les environnements radiatifs en orbite basse autour de la Terre (environnements CHARM et LEO) au moyen du moniteur de radiations (le détecteur RADMON) du CERN. L’Organisation européenne pour la recherche nucléaire, aussi appelée laboratoire européen pour la physique des particules et couramment désignée sous l’acronyme CERN, est le plus grand centre de physique des particules du monde. CELESTA fait partie du programme FYS de l’ESA.

Robusta 1B,
2ème nanosatellite en orbite

Lancement le 23 juin 2017, à bord d’un lanceur PSLV depuis l’Inde

  • Type de nanosatellite : CubeSat 1Unité
  • Co-financement Fondation Van Allen – CNES, dans le cadre du projet Janus du CNES
  • Financement de stages étudiants par la Fondation Van Allen
  • Durée de développement : 4 ans . Démarrage en 2012 – Prêt à être lancé en 2015
  • Nombre d’étudiants impliqués : 50
  • Mission :
    valider une norme de test aux radiations et un nouveau bus de communication

ROBUSTA,
1er nanosatellite français en orbite

Lancement ESA « Cubesat on Vega Maiden Flight » réalisé le 13 février 2012

  • Type de nanosatellite : CubeSat 1Unité
  • Co-financement CNES, dans le cadre du projet Expresso du CNES
  • Durée de développement : 6 ans : Démarrage en 2006 – Prêt en 2012
  • Nombre d’étudiants impliqués : 300
  • Mission : mesurer l’effet des radiations sur des composants constitués de transistors bipolaires

Charge utile française pour le microsatellite russe Baumanets-2

Projet franco-russe. Echec du lancement Soyouz le 28 novembre 2017, qui a emporté avec lui dans l’Océan atlantique les 29 satellites qu’il transportait – dont le microsatellite russe qui contenait notre charge utile.

  • Partie française, par l’Université de Montpellier : Charge utile uniquement, surnommée « FRP Friends » (French Russian Payload)
  • Partie russe, par l’Université Technique d’Etat de Bauman-Moscou : Microsatellite, la catégorie au-dessus du nanosatellite (plus grand)
  • Co-financement CNES – Ministère des Affaires Etrangères, dans le cadre de l’année croisée franco-russe
  • Participation au financement de stages étudiants par la Fondation Van Allen
  • Durée de développement : 6 ans : Démarrage en 2009 – Expérience prête en 2015
  • Nombre d’étudiants impliqués : 15
  • En partenariat avec l’Université Technique d’Etat de Bauman-Moscou
  • Mission : mesurer l’effet des radiations sur des composants constitués de transistors bipolaires en orbite