Déjà  Millions 2,5 M€ investis par la Fondation Van Allen dans la formation & les projets

Le Centre Spatial Universitaire de Montpellier-Nîmes (CSUM) n’est pas un organisme de formation. Il accueille les étudiants et les met en situation professionnelle dans le cadre de leurs stages ou projets d’études, ou durant leurs thèses de recherches – pour développer des nanosatellites.
La Fondation Van Allen finance la plupart de ces stages.

Financement de 60 stages étudiants « nanosatellites »

Du DUT au Master, dans toutes filières, et avec pour thématiques :

  • les radio communications
  • la mécanique
  • l’interaction radiations composants
  • autres : l’intégration des satellites AIT, l’informatique, l’analyse mission, l’électronique et les matériaux…

Financement de 6 thèses (de 3 ans) et 2 post-doctorats « recherche nanosatellites »

  • Andrey : Evaluation of star tracker application for nano-satellites
  • Irina : Robotic System for ground-based micro-gravity nanosat behaviour emulation
  • Mathias : Evaluation de méthodologies de test en radiation pour les nanosatellites
  • Raphaël : Plateforme et méthodologie d’évaluation de robustesse d’un système numérique embarqué face à la contrainte radiative spatiale
  • Vasily : Post-doctorat : Il est le chef de projet du nanosatellite Méditerranée (2012-2017)
  • Vincent : Conception cross layer d’une architecture de collecte de données pour nanosatellites à défilement
  • Viyas : Test et fiabilité des mémoires dans le milieu spatial

Financement de mobilité à l’international : 3 jeunes pendant 6 mois au JPL / NASA durant leurs thèses

  • Viyas : « une expérience unique (…) dans cet environnement prestigieux, un projet passionnant et novateur (…) un souvenir inoubliable ».
  • Mathias : « une expérience extraordinaire de pouvoir travailler dans l’agence n°1 dans le spatial »
  • Georgios : « un environnement accueillant et très interactionnel (…) l’on rencontre des gens qui ont travaillé sur des projets très connus de la NASA ; il y a toujours des formations, des séminaires… (…) une expérience vraiment magnifique, exceptionnelle. »
  • Pourquoi s’orienter vers le secteur spatial ?

Le spatial, un secteur qui fait rêver…

… et qui recrute !

L’Espace pour la Terre

en améliorant notre vie quotidienne grâce aux applications en communications, observation environnementale …

Innovation

avec le développement de technologies toujours plus performantes pour relever les nouveaux défis

Passion

avec des missions diversifiées, pouvant aller jusqu’aux grandes questions existentielles

Les secteurs aéronautique & spatial sont des fleurons de l’industrie française.

«Sur l’année 2018, la profession a procédé à 15 000 recrutements (+ 25% par rapport à 2017) et a créé, dans le périmètre GIFAS, 4 000 emplois nets en France Pour 2019, un volume important d’embauches (plus de 15 000 personnes) devrait être maintenu.»

source:  Livret sur la « Situation de l’Emploi en 2018 » (juin 2019) – Présentation des principaux chiffres de l’industrie aéronautique, spatial et de défense française en matière d’emploi, 16 pages. Édition juin 2019

 

 

  • Le cadre de formation unique du CSUM

Avec un fort soutien de la Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée, et de la Fondation Van Allen, le 1er Centre Spatial Universitaire français est opérationnel depuis 2016. L’objectif est de rassembler en un lieu unique l’ensemble des acteurs impliqués sur les projets, ainsi que tous les équipements de pointe pour développer un nanosatellite de A à Z et de placer l’étudiant au cœur de ce système.

FORMATION

Equipe CSU d’encadrement des jeunes

La Fondation Van Allen amorce le financement de plusieurs postes au CSU pour encadrer les jeunes. La majorité sont d’ailleurs d’anciens de nos étudiants « nanosatellites » :

  • Directeur technique
  • Ingénieur station sol
  • Ingénieur radio-communication
  • Technicien

RECHERCHE

Les industriels

  • LATECOERE: Spécialiste mondial des systèmes d’interconnexion pour l’aéronautique et le spatial
  • SYSTHEIA : Microcaméras et systèmes pour environnements extrêmes (dont spatial)
  • TECNALIA FRANCE : Recherche et technologie en robotique industrielle
  • TRAD : Test et radiations sur l’électronique

+ Transfert de technologie & maturation : SATT AxLR

INDUSTRIE

Les laboratoires de recherches

  • INSTITUT D’ ÉLECTRONIQUE ET DES SYSTEMES, avec le groupe de recherche RADIAC « Radiations et Composants »
  • LIRMM : Laboratoire Informatique Robotique Microélectronique Montpellier
  • LMGC : Laboratoire de Mécanique et Génie Civil

En savoir +

Un environnement adapté à la formation des étudiants

La Fondation Van Allen a financé certains équipements utilisés par le Centre Spatial Universitaire  avec l’ambition de réunir tous les équipements de pointe pour développer des nanosatellites de A à Z et proposer aux étudiants les outils qu’ils retrouveront dans leur futur poste.

Salle d’ingénierie concourante CIC

Cette salle, financée en partie par la FONDATION VAN ALLEN, permet le travail à plusieurs et en simultané sur divers aspects du nanosatellite pour voir le résultat global en direct. Les jeunes y développent le design des nanosatellites via un logiciel du CNES. Connectés en réseau, chacun travaille sur un aspect diffèrent du nanosatellite (thermique, électronique…).

La station TT&C

La station TT&C (Telemetry, Tracking et Contrôle), donation de l’équipementier français ZODIAC DATA SYSTEMS (Groupe SAFRAN) via la FONDATION VAN ALLEN, installée sur le toit du CSUM, permet le suivi des satellites en orbite pour collecter des données. En savoir +

Salles de contrôle et radio-communication

La salle de contrôle permet le suivi et la communication avec les nanosatellites dans l’Espace

Ils témoignent :

Dr. Ifriky TADADJEU, Space Mission Analyst

Hugo Cintas, étudiant en master 1 Ingénierie des Systèmes Spatiaux à l’Université de Montpellier, Assistant Ingénieur à mi-temps au CSUM.

Meuven Elliautou, étudiant en Master 1 Mécatronique (ENSIAME) Mission au CSUM : Développement informatique et update des SBT (Ship Based Terminal) pour le Triple Cubesat Méditerranée

Aurélien Deramoudt, étudiant en master 1 à l’Ecole Nationale Supérieure de Mécanique et des Microtechniques (ENSMM) Mission CSUM : Conception et assemblage du harnais total du cubesat 3 Unités Méditerranée.